Rencontre avec une artiste

 

 


Si Audrey était…

 

 

. Un animal, ce serait :

Un singe

 

. Une Gourmandise, ce serait :

Un cornet de churros

 

. Une pensée, ce serait :

« Offre aux autres la chance de voir la personne vraie, imparfaite, originale, bizarre, magnifique et magique que tu es. »

 

Audrey, qui es-tu ?

 

 

Dès ses premiers pas dans le monde, Audrey est une enfant hors du commun. Le chemin de l’école ne la comble pas vraiment de joie et ses parents sont un peu désemparés face à cette petite fille différente. Elle, qui ne rentre pas dans les très jolies et très rigides cases prévues pour les enfants des années 80…

Pour Audrey, l’école est un lieu curieux, pas vraiment sécurisant et inutile. Elle ne comprend pas l’intérêt de ces matières qui lui paraissent totalement abstraites, comme le français et les mathématiques. Ses enseignants sont très pessimistes quant à son avenir et explique à ses parents qu’elle doit travailler plus, au risque de rester un cancre toute sa vie.

Les tables de multiplications resteront toujours un mystère pour Audrey, qui demandera très tôt à sa mère : « Maman, pourquoi les tables de multiplication ne riment-elles pas ? », « Maman, j’essaye mais je n’y arrive pas, je ne vois aucune image dans ma tête… »

Dès son plus jeune âge, Audrey aime amuser la galerie, elle reproduit et invente des scketchs qu’elle joue à ses proches avec une énergie folle ! Elle ne rate aucune occasion d’organiser un « spectacle » pour sa famille et c’est avec beaucoup de malice et de joie qu’elle met en scène ses amis et sa jeune soeur Morgane. Ses sources d’inspiration sont aussi diverses qu’hétéroclites : Maurice Béjart, Elie Kakou, Luc Besson, Madonna, Daniel Auteuil dans ses rôles classiques au théâtre ou encore les dessins animés des années 80…

A 8 ans, Audrey découvre la danse. Wouhaouuuuuuu ! C’est une rencontre extraordinaire, qui va être le point de départ de son parcours artistique ! Elle explore le mouvement de son corps sur la musique, apprend l’exigence du geste, la persévérance dans l’effort, le plaisir du travail collectif, de l’écoute et du lâcher-prise.

A 10 ans, elle danse déjà 12 heures par semaine au sein de la compagnie enfant de Fabrice et Stéphane Lafage à Fréjus. Elle a l’ambition d’apprendre chaque facette de cet art et pratique, pratique, pratique : la danse classique, contemporaine, modern jazz, caractère russe et les danses folkloriques.

A 12 ans, elle et son groupe obtiennent la médaille d’or du concours national « Rencontres chorégraphiques » de la fédération française de danse.

En classe de seconde, Audrey s’oriente vers des études commerciales et là encore c’est une révélation. Elle comprend enfin le sens de son parcours scolaire et étudie avec passion et envie. Cela l’entrainera après le BAC à passer deux BTS : Force de Vente et Communication Visuelle. Cette exploratrice de la vie est toujours en quête de savoirs qui nourrissent son coeur. Audrey aime aussi prendre soin des autres et c’est certainement pour cela qu’elle validera également un CAP Esthétique Cosmétique en 2006.

En parallèle de la danse, qui occupe le plus clair de son temps, elle manifeste très tôt un goût certain pour le chant. Dès l’âge de 7 ans, elle accompagne tous les mardis soir, son papa, choriste tenor amateur et manifeste l’envie de chanter. Elle écoute ce grand groupe et se laisse flotter sur les vibrations envoûtantes la musique. Très vite, elle essaye par mimétisme de « coller sa voix » à celles des autres femmes. Elle deviendra choriste, à son tour, dès l’année suivante au sein des « Voix de l’Argens » dans le Var, sous la direction de Martin de Saint Seine. En 2005, elle devient soliste sous la direction de Katia Coatanea dans le groupe vocal Sing Song à Montpellier. Enfin, en 2012, elle décide de se former au chant lyrique et au yoga du son avec Corinne Henry.

Et le théâtre dans tout ça me direz vous !

En 2002, elle découvre le théâtre de texte classique sous la direction d’Antonia Dubourg-Carozzi. Audrey comprend très vite que ces bases solides peuvent lui donner accès à plus de liberté, plus de sincérité, plus d’instantané. C’est pourquoi, elle se dirige dès 2007 vers l’improvisation théâtrale. Encore un coup de foudre, toutes ses années de pratiques artistiques trouvent un sens nouveau avec l’improvisation. Elle a le sentiment de pouvoir exprimer sa créativité, guidée uniquement par l’énergie de l’instant. Ses bases théoriques solides trouvent ici un espace d’expression extraordinaire où rien ne peut exister sans l’écoute de l’autre, l’acceptation des idées du groupe et la générosité des improvisateurs.

En 2009, elle est recrutée dans la troupe des Improspectus de Montpellier. Elle y improvisera pendant 4 ans et participera à de nombreux matchs et cabarets d’improvisation nationaux et internationaux.

Elle ne cessera de se former à la pratique de l’improvisation, par le travail d’atelier dans un premier temps, au sein de différentes compagnies montpelliéraines comme la Cie BAO, puis elle intègrera en 2013 les Cours Florent à Paris sur une formation spécifique en théâtre d’improvisation ou elle obtiendra une certification d’enseignement. Plus qu’une simple pratique, l’improvisation devient pour elle une philosophie de vie.

Audrey est une touche à tout, vous l’aurez compris ! Elle aime explorer, triturer, découvrir, malaxer de nouvelles disciplines et de nouvelles facettes de sa créativité. En 2011, elle intègre à Montpellier la compagnie Résonances, sous la direction de Suzanne Bastide. Suzanne est une ancienne élève du mime Marceau, c’est une rencontre très importante pour Audrey car cette femme au caractère bien trempé, la formera pendant 2 années en mime et gestuelle théâtrale. Audrey interprètera au sein de la Cie, plusieurs rôles alliant la danse et le mime.

C’est en 2013, qu’Audrey décide de se lancer dans une aventure un peu folle. Créer une compagnie et son école, spécialisée dans la pratique de l’improvisation sous toutes ses formes. La Happy Factory voyait le jour. Une association porteuse de valeurs fortes où l’improvisation est mise à la portée de tous. C’était le début de cette merveilleuse aventure qui nous réserve encore bien des bonheurs.

Pour participer aux ateliers de Audrey

 

Audrey est professeur d’improvisation théâtrale au sein de La Happy Factory. Elle assure les cours hebdomadaires adultes, niveau débutant et avancé. Vous aurez également la chance de partager sa pratique lors des stages organisés par l’association tout au long de l’année.

 

 

PLANNING des ateliers hebdomadaires

 

factory

La Happy Factory

École d’improvisation – 8 rue Frédéric Bazille – MONTPELLIER – contact@lahappyfactory.fr

Audrey Legrand-Lescure – Comédienne – Professeur d’improvisation