C’est quoi, notre zone de confort ?

°

Et bien, c’est cet endroit rassurant et douillet à l’intérieur de nous, où tout est connu et qui parait absolument sans danger. Ce sont toutes ces petites choses, comportements et modes de pensée, positives ou négatives, que nous reproduisons et reproduisons encore, auxquelles nous sommes habitués et attachés, et qui constituent notre routine.

Mais cette zone de confort bloquerait-elle nos capacités d’ouverture et d’apprentissage ? Minimiserait-elle nos opportunités de vivre de nouvelles expériences ? De nombreuses recherches dans le monde nous montrent à quel point sortir de cette zone de confort peut être bénéfique.

°

J’ai l’habitude de prendre cette route, elle est un peu plus longue mais je préfère… Tous les dimanches j’ai le cafard, c’est comme ça… Mon job ? C’est juste alimentaire, mais au moins j’ai un CDI… Je fais toujours le même gâteau au chocolat, je le réussi à chaque fois et les enfants adorent…

°

Je vous propose un petit voyage, au fil de votre lecture, laissez libre cours aux images que votre cerveau mettra en scène.

°

Laissez vous surprendre !

°

Imaginez que vous vivez dans une magnifique petite maison joliment décorée, à l’intérieur tout est propre et rangé. Il y fait bon vivre. Lorsque vous ouvrez la porte vous découvrez un fabuleux jardin arboré, le gazon est tondu et des fleurs parsèment le sol. Vous vous sentez bien, vous savez où trouver chaque objet, où vous assoir pour profiter de l’ombre d’un grand arbre. Quand l’hiver pointe le bout de son nez il vous suffit de rentrer pour vous réchauffer près de la cheminée. Une odeur de gâteau au chocolat vous parvient, il sera bientôt l’heure de goûter…

°

°

Nous avons tous notre petite routine, mais vous êtes-vous déjà questionné à son sujet ? Certains n’y pensent pas et d’autres ont juste envie de rester peinards. Ils imaginent que sortir de cette zone, dépasser ses limites, risque d’être au mieux fatiguant, voir carrément inutile et risqué.

°

… Imaginez encore que vous êtes dans votre jardin. Vous décidez de vous assoir sur l’une de ces grosses pierres qui sont à l’arrière de la maison. Vous avez l’habitude de vous y installer pour contempler le soleil couchant. Aujourd’hui il y a un peu de vent et brusquement votre chapeau s’envole ! Il tourbillonne dans les airs et se fait emporter au delà de la clôture. Vous ne le voyez plus. Votre jardin est clôturé par de hautes palissades de bois clair. D’ailleurs vous n’êtes jamais allé de ce côté de la propriété. Vous entrez toujours par le portail qui se trouve à l’avant. Votre maison se trouve à l’orée d’une très grande forêt. Une épaisse forêt que vous n’avez jamais exploré….

°


°

Votre zone de confort se trouve à l’intérieur de ses palissades et il est très confortable et rassurant de rester dans les limites de ce que l’on connaît déjà. La routine à ses avantages mais aussi ses inconvénients. Il arrive souvent qu’elle nous engourdisse les méninges, au point qu’on ne se pose plus aucune question, on ne réfléchit plus, on ne décide plus et finalement on agit plus et on stagne.

°

… Le chapeau s’est-il bien envolé au delà de la clôture ? Vous n’en êtes plus tout à fait sûr finalement. Tout s’est passé si vite, il a pu tomber entre les grandes pierres et la palissade ou être emporté sur le côté. Justement de grands draps blancs sont étendus sur le fil, ils volent au vent. Le chapeau à pu se glisser derrière. Vous décidé de chercher minutieusement dans tous les recoins de la propriété. Vous longez la palissade d’un côté, puis de l’autre, vous remontez jusqu’au portail, puis revenez sur vos pas pour vérifier à nouveau…

°

°

Et puis un jour, on prend conscience que cette zone de confort nous offre deux choses assez similaires : l’inertie et l’inaction.

°

A force de tourner en rond dans notre jardin on cultive la frustration, le mécontentement et l’ennui.

°

Notre cerveau à peur de l’inconnu

°

On appelle cela la résistance au changement et nous en sommes tous victime. Par conséquent, il nous pousse à rester dans cette zone. Il arrive même à nous faire croire que le chapeau (que nous avons pourtant vu) ne s’est peut-être pas envolé au delà des palissades. De tous les mécanismes, de tous les comportements que nous mettons en œuvre, notre cerveau privilégiera toujours ceux qu’il a l’habitude de rencontrer. Plus vous tournerez en rond dans votre jardin, plus votre cerveau vous encouragera à chercher se foutu chapeau à l’intérieur. Pourquoi ? Parce que c’est toujours ici que vous venez vous réfugier, pour être certain que rien ne change, que rien ne bouge. Mais en réalité tout est en perpétuel mouvement, rien n’est immuable. En restant bloquer dans votre jardin vous entretenez l’illusion que tout est figé. Mais il n’en est rien…

°

Le chapeau est bien passé derrière la palissade. C’est certain ! Vous décider alors d’aller le chercher. Vous sortez de votre belle propriété, vous empruntez un petit chemin de terre qui longe la clôture. La grande forêt se dresse sur votre droite, il y a d’immenses peupliers et des chênes dont l’envergure est telle qu’ils doivent certainement être centenaires. Vous n’aviez pas remarqué que l’automne était déjà là, des tapis de feuilles flamboyantes recouvrent déjà le sol. En levant les yeux vous apercevez vos draps blancs qui caressent le haut de la palissade, toujours chahutés par le vent. Il ne doit plus être bien loin. Vous balayez du regard le sol, votre chapeau est juste là, derrière ce grand bosquet, mais votre attention s’est déjà posée ailleurs. Une petite fauvette se dispute une brindille avec un rouge-gorge et ça, ça ne serait pas un cèpe que vous voyez pointer sous cette feuille orangée ? Il y a mille et un trésor dans cette forêt et tout ceci était à quelques mètres de vous pendant tout ce temps. C’est alors que vous apercevez l’entrée du terrier d’un petit animal. Vous observez avec fascination la manière qu’il a eu de consolider les parois d’accès à son tunnel de terre. C’est alors qu’une idée vous vient, et si vous utilisiez cette idée ingénieuse pour mettre au point votre…

°

°

Qu’y a-t-il au delà de la zone de confort ?

°

Lorsque vous sortez de votre zone de confort, vous découvrez votre zone d’apprentissage. Apprendre c’est oser sortir du confort pour s’exposer à l’inconnu et à l’inattendu ? Pour grandir, il faut parfois se confronter à une certaine forme d’inconfort provisoire. Sortez de votre jardin régulièrement, regardez ce qui se passe dehors et prenez le risque de vivre des expériences inconnues et fabuleusement excitantes. Pour dépasser vos palissades inutiles de les escalader. On craint souvent que cette sortie soit un événement surhumain et insurmontable. Mais il vous suffit simplement de passer par le portail, en marchant, il ne s’agit pas d’un gros effort en réalité. Vous avez tous en vous cette ouverture  sur le monde qui permettra à votre créativité et à votre intelligence de développer tout leur potentiel.

°

Improviser pour sortir de votre zone de confort

°

Sortir de sa zone de confort c’est se donner de nouveaux défis. L’improvisation théâtrale va vous permettre de développer une véritable agilité mentale. Cette pratique va entraîner votre cerveau qui va très rapidement intégrer que vous êtes capable de sortir de cette zone. Plus vous le ferez régulièrement, de façon hebdomadaire par exemple, plus votre cerveau va ancrer ce nouveau mode de fonctionnement. Et cerise sur le gâteau plus vous prendrez du plaisir en le faisant plus votre cerveau enregistrera rapidement.

°

Sortir de sa zone de confort en pratiquant l’improvisation théâtrale stimule votre imaginaire et vous fera découvrir de nouvelles compétences que vous ne soupçonniez même pas. Vous êtes absolument géniaux et prodigieux, si vous ne le savez pas encore vous allez bientôt le découvrir ! En pratiquant l’improvisation théâtrale vous allez savourer à nouveau le plaisir de jouer et de vous challenger. Vous allez découvrir à quel point l’inconnu est riche et excitant.

°

Improviser pour explorer votre zone d’apprentissage

°

En pratiquant vous allez réaliser qu’il est grisant de construire à plusieurs une histoire qui jaillit de toute pièce dans l’instant. Vous allez devenir plus confiant et les plus timides d’entre vous vont être surpris par leurs magnifiques talents d’expression. L’improvisation vous offre un espace où vous allez vous surpassez au sein d’un groupe, où vous allez vous confronter à des exigences de jeu et à une certaine forme de pression. Tous les ingrédients nécessaires à une « Belle balade en forêt» en dehors de votre zone de confort !

°

Apprendre à improviser c’est aussi apprendre à rebondir et à transformer les erreurs en opportunités. C’est acquérir une flexibilité et une adaptabilité qui vous serviront à chaque instant de votre quotidien.

°

Keith Johnstone l’un des premiers théoriciens de l’improvisation théâtrale nous dit :

« You can’t learn anything without failing » 

« Vous ne pouvez rien apprendre sans échouer »

°

Improvisez vous entraîne à sortir de votre zone de confort, à explorer, à innover. Cela vous permet d’acquérir rapidement de nouvelles compétences et de passer à un niveau supérieur tant professionnellement que personnellement.

°

L’improvisation vous fait grandir

et vous invite à renouveler en permanence

votre regard sur le monde

et sur la vie. 

°

Je passe à l’action ! Je sors de ma zone de confort

°

La Happy Factory, École d’improvisation à Montpellier, vous propose des cours toute l’année, adaptés à votre niveau et à vos envies. Vous pourrez y pratiquer l’improvisation sous toutes ses formes : théatre, danse, musique, écriture, dans une ambiance bienveillante et ultra ludique.

°

Embarquez dans la Manufacture de Sourire, participez à un atelier d’essai gratuit – CONTACT

°

Improvisez, pour sortir de votre zone de confort !